Historique


Ouverte en 1901 par les Sœurs de Sainte Clotilde (provisoirement fermée deux ans plus tard (1903) par décret de l’État) La Tour est immédiatement réouverte par une novice qui garde soigneusement son état civil laïque.
Ayant survécu à la dissolution de la Congrégation et à la confiscation de ses biens, ainsi qu’aux deux guerres mondiales, la Tour, dont la moitié des élèves, filles exclusivement, sont internes, prend les caractéristiques éducatives qui resteront les siennes :

  • souci de l’enfant dans toute l’éducation de son être par une attention personnelle portée à chacun,
  • importance de la qualité des études,
  • soin apporté à l’éducation de la foi.

Elle croît rapidement dans les années 50, signe un contrat avec l’État dans le cadre de la loi Debré, s’associe avec la Providence en 1967 pour former l’Union Inter Scolaire de Passy, double sa capacité d’accueil en construisant un immeuble de 6 étages.

Les tournants qu’ont représenté le passage à une direction laïque en 1973, la dévolution de la tutelle au diocèse en 1979 et l’instauration de la mixité en 1987, se sont faits dans le souci des religieuses de Sainte Clotilde de répondre aux besoins du temps et dans la fidélité à leur inspiration éducative.
A travers son souci d’études de qualité, son ouverture au monde et l’éducation chrétienne qu’elle met au cœur de son projet, la Tour reste en toute liberté un établissement privé et catholique tourné vers l’international.